Je fais une fois de plus mon chauvin nantais pour un groupe que j’affectionne particulièrement: Tribeqa. C’est un groupe de world music et de jazz fondé par Josselin Quentin (balafon) et Benjamin Bouton (batterie). Chaque album est une pépite d’or, mais celui là reste mon préféré. Il est sorti en 2008 chez Underdog Records. Dans ce projet, on a toute la sensibilité acoustique du premier opus, agrémenté de son plus organique et électronique, qui a apporté la touche de modernité qu’il manquait. Pour l’anecdote, Josselin s’est vu acquérir un balafon lors d’un de ses voyages en Afrique. Tous les morceaux du projet évoluent donc autour de cet instrument, qui donne cette saveur afro-jazz unique. Incontournable: