Un disque qui en 2008 sonnait comme un album de fin de carrière. Taura Love nous proposait 20 titres à mi chemin entre le hip-hop et la soul. C’était sorti chez Brawl. L’américaine n’a clairement rien à envier aux monstres déjà en place dans le game. Un flow incomparable, des beats saturés pour un résultat explosif. C’est peut être mal passé à l’époque, mais nous, on s’en rappellera: