Pour les puristes qui veulent savoir ce qu'est vraiment Esperanza Spalding, passez directement à la piste 11 - "If That's True" - issu de ce deuxième album Esperanza, où elle s'entraîne à la basse acoustique dans un jam complet. avec Donald Harrison au saxophone alto et Ambrose Akinmusire à la trompette. Ils crament tout, et présente la bassiste formé à Berklee comme l'un des jeunes talents les plus prometteurs du jazz.

Mais d'abord, elle va devoir décider si elle est une bassiste qui chante ou une chanteuse qui joue de la basse. Elle a choisi les deux, bien qu'elle soit beaucoup plus accompli en tant que bassiste.

Musicienne, compositrice et productrice principale, Esperanza Spalding touche à tout et supervise l'intégralité de son projet. Elle déborde d'idées. On peut retrouver l'enthousiasme de ce talent de 23 ans sur l'intégralité des pistes de l'album.

Ce projet est quand même un bijou de douceur, bien qu'on ai pu la critiquer par ce que j'appelle aujourd'hui "le syndrome Jacob Collier": elle en a fait un peu trop: trop d'arrangement, trop de solos, trop longs morceaux... Bref l'intrépidité de la jeunesse.

Malgré tout, un album indispensable pour les amateurs de jazz: