Cette beatape voit le jour en 2009. 18 instrumentales, ponctuées par quelques featurings (Mishoo The Drumkit, Moka Only, Es…). On est clairement dans un slow jam, qui fait battre la tête au rythme des samples de snares de J Dilla. Entre soulful, hip-hop, latin et disco, les productions sont presque sexys. Ca fait rêver, et ça c’est parfait pour commencer l’été.