On va s’intéresser à l’album Fever qui fait parti de mes albums favoris. Il marque une continuité dans l’évolution de sa musique. Il s’agit de l’avant dernier LP en date, sorti en 2018 chez Mass Appeal Records.

Black Milk est un rappeur et producteur américain de Détroit, niche incroyable pour le hip hop des années 2000. Son gourou Jay Dee (avec lequel il a créé le groupe Slum Village) va terminer sa formation et le lancer dans le rap game. Il fait son entrée avec une productivité incroyable pour son jeune âge à l’époque.

Black Milk s’attaque à la « Fièvre » dans ce LP . La fièvre que peut procurer l’amour, la dépression: en bref la vie et ses côtés joyeusement sombres. 

Cet album peut sembler indigeste pour les néophytes tant la complexité de la rythmique peut être difficile à assimiler à la première écoute. Mais on reconnait un album réussi par sa complexité et le besoin de l’écouter plusieurs fois pour comprendre et s’accaparer le projet. 

Avec un flow d’une précision rare, il nous prouve littéralement son talent. Sa technique implacable fait de lui un artiste plus que complet, qui arrive encore aujourd’hui à faire frissonner nos oreilles.

Cet album est à consommer sans modération. Il note sa progression constante, la recherche de nouveauté perpétuelle. Un vrai self-made man, qui sait décidément tout faire.

Pour voir tous les articles d’albums ça se passe ici https://theplacetobeat.net/albums/

Pour retrouver notre émission sur radio Prun’ c’est là http://www.prun.net/